27 novembre 2011

période bleue

Nos solidaires sont morts, dehors les échafauds Rattrapent les vivants pour en faire du troupeau. On vend bouquets de mains à des claviers idiots Qui fabriquent les trottoirs où tapinent les mots   Les bras cherchent leurs doigts, les moteurs, leur capot Les têtes sont à quatre pattes et réclament fantaisie C’est la période bleue on a fait des morceaux A repeindre cubiques aux vitrines en sursis   A cause des orifices, il pleut dans la chambrette : On avait des valeurs à sertir de diamants On les a revendues... [Lire la suite]
Posté par Angelique_ à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2011

Coco Feijão, 1er

Parce qu'il faut un début à tout ... Après une version petit modèle "one shot" en trio le 30 juillet dernier à Port des Barques, le répertoire brésilien est debout, (grand modèle), à quatre. ça s'appelle Coco Feijão, ça se chante en brésilien, en français, en guitare, en percu et en basse électrique. On en offre la primeur à la Cav'A'So qui nous fait le plaisir de nous ouvrir ses portes pour qu'on sème entre chaise et comptoir une graine de soleil outre Atlantique. Rendez-vous le 2 décembre prochain à la Cav'A'So, 29 quai du... [Lire la suite]
Posté par Angelique_ à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2011

Promesse électorale

Les cocasses avaient vendu la bêche et brûlé les billets : il suffirait désormais d’un dragon sur l’épaule pour gagner son possible. On était pour. Le pays était tiède comme avant le printemps. Et des filles en bouton, et des filles en pétales, et des filles en seringue leur léchaient les paupières entre deux draps de soie et après la marée. La récolte était bonne, et la grange était pleine, la hotte tirait la langue au père noël qui s’était rhabillé. Les coquillages déversaient leurs abondances sur les plages, juste avant la javel,... [Lire la suite]
Posté par Angelique_ à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2011

quai des brunes

Un ventre une sonnerie les sueurs du matin Debout à la barre la main sale à pleine poigne Ils se serrent et s’évitent se tiédissent sans s’atteindre On entrecroise l’octet on se plaint de soupirs S’achètent  des unités à la foire à l’encan Il pleut des coquillages le petit chat est mort Un smiley sur la bouche et un doigt sur le cœur La pluie ne tombe pas, il se déserte, l’hiver Sur le quai des urgents au bord du gyrophare Et les oreilles obtuses car ils parlent en silence le langage du regard aux frontières imprécises ... [Lire la suite]
Posté par Angelique_ à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2011

Réverbère

Sous le réverbère où la nuit s'éteint se joue un petit jour dans un rond de matin Un halo comme une scène où la vie se promène   Il pleut dans la lumière, ça fait des étincelles petites étoiles filantes aux trajets parallèles Dans un duvet crasseux aux genoux repliés une capuche comme un toit, un mégot écrasé   Le sommeil est un train, destination fragile et la tête dodeline entre une gare et une île n'y a plus de passage, à niveaux, à idylles n'y a plus de mémoire, ni en mer, ni en ville   Sous le halo... [Lire la suite]
Posté par Angelique_ à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]